Irrigation du colon

« Un homme sage est celui qui a les intestins propres. »

— Bouddha —

L’intestin est certainement dans notre vie moderne l’organe le plus intoxiné chez tout le monde.
Soigner et régénerer l’intestin est un incontournable pour assurer une santé globale.

Tous les jours, pollution, stress, mauvaise alimentation contribuent à l’inflammation de votre côlon et votre corps entier subit une intoxication progressive.
L’encrassement du côlon peut provoquer divers désordres des systèmes digestif, nerveux, urinaire, respiratoire, cutané. Il peut occasionner des inconforts tels que maux de tête, douleurs articulaires, problèmes de peau, insommies…
Pour remédier à ces désordres, l’irrigation du côlon vous apporte une solution en éliminant les déchets, résidus, parasites et toxines qui vous encombrent.

Un intestin qui fonctionne bien, c’est comment ?

Dans l’intestin, un foyer infectieux commence toujours à bas bruit et sans vraiment qu’on s’en rende compte : Ainsi c’est facile de repérer ceux qui commencent à transporter « un cloaque putride » bref un colon surchargé, fatigué, encombré.

Pour motiver les gens à faire des cures, André Van Lisebeth avait dessiné et commenté une série de « ventres » que l’on peut observer sur la plage. Peut-être vous reconnaîtrez-vous ?

1 – Ventre normal :

C’est la forme normale du ventre; Se raréfie de plus en plus

2 – Encrassement Colon Débutant :

Un colon surchargé débutant s’installe et le dos s’arrondi

Pour sauvegarder le prestige de l’uniforme, le militaire compense son encrassement du colon débutant en rentrant le ventre et en bombant le torse

3 – Encrassement bien installé, enflammé :

Voici un encrassement déjà bien installé, aggravé par une inflammation intestinale.

Un encrassement suspendu dans une sangle abdominale distendue aboutit à cette attitude, dite du canard. Bébé, lui, a des fermentations intestinales : ventre type « gazomètre »…

4 – Sangle abdominale relâchée, ventre mou :

L’attitude dite du semeur : ventre mou, accumulation de gaz et de matières

Gazomètre associé à une sangle distendue, c’est l’oeuf

Aggravation du précédent… Si on n’y prend pas garde on aboutit au dernier ->

Un gros gazomètre (Churchill!)

Quand pratiquer l’irrigation du côlon ?

L’irrigation du côlon est recommandée si vous avez l’un des symptômes suivants :
– fatigue fréquente et manque d’énergie,
– flatulence, gaz et ballonnement,
– excès de poids,
– allergies à certaines nourritures,
– digestion difficile,
– irritabilité et sautes d’humeur,
– mauvaise haleine et selles puantes,
– parasites dans les selles,
– rhumes fréquents,
– maux de tête réguliers,
– constipation chronique,
– syndrome du côlon irritable (SCI),
– ventre distendu,
– goût prononcé pour certains aliments,
– problèmes de peau,
démangeaisons,
– goût métallique dans la bouche,
– hémorroïdes,
– mycoses (Candida, par exemple).